Présentation

Le Groupe de Physique des Matériaux (GPM)

Le laboratoire est une Unité Mixte de Recherche (UMR 6634) entre l’Université de Rouen Normandie, l’INSA de Rouen Normandie et le CNRS où il est rattaché à l’Institut de Physique (INP) et à l’Institut des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes (INSIS). Il est dirigé par Xavier Sauvage, directeur de recherche au CNRS.

 

Environ 160 personnes sont en activité au GPM : 57 chercheurs et enseignants-chercheurs titulaires, 29 Ingénieurs, Techniciens et Administratifs, 50 doctorants et 15 chercheurs contractuels. 

 

Notre Identité

Les activités scientifiques du GPM trouvent leurs racines dans l’histoire du laboratoire dont les prémices remontent à la fin des années 60. L’instrumentation scientifique y a toujours joué un rôle central, et les techniques de microscopie et d’analyse des matériaux un rôle fédérateur. Des évolutions progressives ont forgé le GPM d’aujourd’hui, qui possède une plateforme instrumentale de premier rang mondial et des activités dans de nombreux champs thématiques. Celles-ci sont distribuées dans cinq départements thématiques :

 

L'environnement régional

Le GPM est un des laboratoires fondateurs de l’Institut CARNOT ESP (Energie et Systèmes de Propulsion) en raison de ses recherches partenariales sur les verrous technologiques des matériaux liés à l’Energie (Production, Transfert, Stockage) et le Transport (Automobile, Aéronautique, Aérospatial). Il est aussi membre du Pôle de Compétitivité MOVEO, de la filière « Normandie AéroEspace (NAE) » et de la filière Normande « Energies ». 

Le GPM est également membre fondateur du Laboratoire d’Excellence EMC3 (Centre des Matériaux pour l’Energie et de la Combustion Propre) et est porteur du projet d’Equipement d’Excellence GENESIS (Groupe d’Etudes et de Nanoanalyses des Effets d’Irradiations) pour l’étude de matières radioactives.

Le GPM est un laboratoire de la fédération CNRS IRMA (Institut de Recherche sur les Matériaux à Propriétés Avancées, en association avec le CIMAP et le CRISMAT), qui est elle-même membre du réseau National de Microscopies (METSA). Il est également membre du Centre de Compétences C’Nano Nord Ouest, et du Réseau d’Intérêt Normand « Energie et Matériaux ». 

 

Des relations internationales abondantes

Le GPM se place résolument dans une dynamique de collaborations internationales fortes avec 50% des articles scientifiques co-signés avec des chercheurs d’institutions étrangères. Nous avons également à cœur de promouvoir la diversité en recrutant la moitié de nos doctorants et chercheurs contractuels à l’étranger. Notons enfin notre laboratoire franco-américain « Advanced Mechanics and Materials Engineering (AMME) » associé au département « Mechanical & MaterialEgineering » de l’Université de Lincoln au Nebraska (USA).

 

 

Des liens fort avec le monde industriel

Une partie de nos activités de recherche est réalisée en partenariat avec des partenaires industriels. Le GPM est laboratoire commun avec le Centre R&D d’EDF (laboratoire commun EM2VM : Etude et Modélisation des Microstructures pour le Vieillissement des Matériaux) et la société Manoir Industrie (IPERS : Innovation and performance of refarctory Steels). Par ailleurs, des collaborations passées ou présentes ont été développées avec NEXANS, ACOME, EdF, INTEL, CAMECA, Constellium, Manoir Industries, Volum-e, Ascometal, Aperam, Aubert et Duval, Arcelor-Mittal, Framatome, ZODIAC Aerospace, ZODIAC Aerosafety Systems , SAFRAN Nacelles, SAFRAN Aerosystems, Ariane group, Technip-FlexiFrance, Framatom, FAVI, AREVA, Hutchinson, Cyclamen, Galloo, Eco-systèmes, Selfrag, STMicrolectronics, IBS, EADS, TRT, TGS, TSA, THAV, TR6, Airbus, Valeo, NXP, Safran Hispano Suiza, Thales Air System, Ligeron, MBBM, A&S, Areelis, MBDA, Thales Com & Security, Sagem, SAFRAN Aerosystems, APTAR Pharma, AFP, NUTRISET, SEALED AIR, Francofil, L’OREAL Recherche et Innovation, OFITECH/ONDULINE, Polyone, BMG-Securits, BERTIN, PEG, Sanofi, Exsymol,… 

 

L’implication dans l’enseignement et la formation par la recherche

Le GPM est au cœur de l’enseignement supérieur normand à travers deux tutelles, l’Université de Rouen Normandie et l’INSA de Rouen. Par ailleurs le laboratoire accueille une quarantaine de stagiaires et 15 nouveaux doctorants tous les ans, contribuant ainsi pleinement à la formation par la recherche